Les poussières de bois

Un risque pour la santé

 

INTRODUCTION

En France, entre 310 000 et 360 000 salariés seraient exposés aux poussières de bois. La moitié des personnes exposées à ce risque est employée dans le secteur du BTP.
Les poussières de bois sont la deuxième cause de cancers liés au travail après l’amiante ; celles-ci seraient responsables de 45% des cancers des fosses nasales et des sinus.
Aux risques propres au bois doivent être ajoutés ceux liés aux produits utilisés pour le travailler (colles, vernis, peintures, solvants, décapants…). Non ou mal identifiés, ces produits sont d’autant plus dangereux.

brochure prevention gratuite

Cliquez sur l’image

QUELS SONT LES EFFETS SUR LA SANTÉ?

L’exposition aux poussières de bois peut entraîner :

  • des affections cutanées,
  • des affections des voies respiratoires (rhinites allergiques et/ou irritatives, sinusites, asthme…)
  • des cancers des sinus et des fosses nasales par inhalation

L’évolution du cancer naso-sinusien est lente et peut apparaître de longues années après la période d’exposition.


Un coup de soufflette = 4h de poussière

La soufflette ne doit pas être utilisée car celle-ci met les poussières en suspension qui ne retombent au sol qu’après 4h.


Un coup de balai = 2h de poussière

L’utilisation d’un balai ou d’une balayette pour le nettoyage du lieu de travail est à bannir. Il crée un nuage de fines poussières qui mettra 2h à disparaître.
Le nettoyage du chantier se fera avec un aspirateur équipé d’un filtre absolu.

Vous souhaitez adhérer au SIST BTP

Accéder au formulaire d'adhésion

J'y vais